Science/Homme: Le cannabidiol accroit les concentrations de clobazam des enfants épileptiques

Les patients à qui il a été prescrit du cannabidiol (CBD) ainsi que du clobazam (Frisium : nom d’une marque bien connue) peuvent voir éventuellement les niveaux de clobazam (CLB) augmenter. Des médecins du Massachusetts General Hospital, Etats-Unis, ont traité 13 enfants qui présentaient une épilepsie réfractaire avec du CBD en plus de leur traitement au clobazam et ont trouvé que ce dernier présentait des niveaux élevés. L’enzyme CYP2C19 dégrade ces deux médications dans le foie qui, ainsi rivalisent pour la fonction de cette protéine.

L’augmentation moyenne des niveaux de clobazam après quatre semaines de traitement a été de 60%, avec de grandes variations. Parfois les niveaux de clobazam ont encore plus augmenté. Neuf des treize patients ont vu les crises diminuer par plus de la moitié, ce qui correspond à un taux de réponse de 70%. L’augmentation des niveaux de clobazam et la baisse de la fréquence des crises se sont produites même si, pendant le traitement au CBD, les doses de clobazam ont été réduites pour 10 des treize patients, c’est-à-dire pour 77% d’entre eux. Dix patients (77%) ont indiqué des effets secondaires allégés par la réduction de la dose de clobazam. Les auteurs ont noté que « la surveillance des niveaux de clobazam est nécessaire pour le traitement clinique incluant aussi le CLB et le CBD. Néanmoins, le CBD est un traitement efficace et sûr de l’épilepsie réfractaire des patients qui reçoivent un traitement au CLB. »

2017 © UFCM

Site: C. Isekin