Science

Science/Homme: Une étude révèle des manques importants de données relatives aux opioïdes destinés à calmer les douleurs chroniques
Une étude des National Institutes of Health (NIH), publiée le 15 janvier 2015, indique des manques importants de données relatives à l’efficacité des médicaments opioïdes dans le cadre de traitements de la douleur de durée longue et chronique. Le rapport final, portant sur un groupe de 7 personnes choisies par le NIH, en septembre dernier, établit que de nombreuses études sont de qualité insuffisante et, notamment qu’elles ne s’inscrivent pas dans la durée. Les chercheurs ont conclu que « les opioïdes sont bien les meilleurs médicaments pour les patients souffrant de douleur chronique, mais il existe probablement des approches plus efficaces pour de nombreux autres patients. »
Reuben DB, et al. Ann Intern Medecine : 13 janvier 2015 Jan 13.

Science/Homme: L’alcool pourrait être le lien entre psychose et cannabis

Dans une étude prospective incluant 341 sujets présentant un risque élevé de développer une psychose, les chercheurs ont relevé que la consommation de cannabis était associée à un risque plus élevé de psychose, mais que cet effet était partiellement médié par l’usage concomitant d’alcool. Les chercheurs ont écrit : « les résultats indiquent le besoin de contrôler la consommation d’autres produits, afin de ne pas surévaluer le lien entre cannabis et psychose. »
The Zucker Hillside Hospital, Glen Oaks, USA.
Auther AM, et al. Acta Psychiatrica Scandinava : 9 janvier 2015.

Science/Cellules: L’activation des récepteurs CB1 induit la mort des cellules cancéreuses de la prostate
Les traitements des cellules cancéreuses de la prostate avec les endocannabinoïdes anandamide et 2-arachidonoyl glycerol (2-AG) ont induit l’apoptose (mort programmée des cellules) et cet effet a été principalement transmis par les récepteurs cannabinoïdes 1. Institute of Biomedical Sciences, Faculty of Medicine, University of Chile, Santiago, Chili. Orellana-Serradell O, et al. Oncol Rep. 2015 Jan 21.

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 a réduit l’inflammation articulaire
Sur le modèle animal (souris) de l’arthrite rhumatoïde, un cannabinoïde synthétique (HU-308), qui n’active que les récepteurs CB2, a réduit l’inflammation articulaire « en inhibant la production d’auto anticorps et de cytokines pro-inflammatoires. » Second Military Medical University, Shanghai, Chine.
Gui H, et al. Immunobiology: 30 décembre 2014.

Science/Animal: Le CBD améliore la survie dans le modèle animal de la malaria impliquant le cerveau

Le cannabidiol (CBD) augmente la survie et contribue au maintien des fonctions cognitives du modèle animal de la malaria, qui implique le cerveau (neuro-paludisme). Le neuro-paludisme, une forme sévère de la malaria, qui entraine des lésions cérébrales, pourrait être causée par l’infection du Plasmodium falciparum. Institute of Biological Sciences, Federal University of Minas Gerais, Belo Horizonte, Brésil.
de Campos AC, et al. Neuroscience : 13 janvier 2015.

Science/Animal: Le CBD et le THCV inhibent le développement d’une hépatomégalie (gros foie)

La recherche sur des poissons zèbres et des souris obèses montre que les cannabinoïdes CBD (cannabidiol) et le tétrahydrocannabivarin réduisent les niveaux de gras des cellules du foie lors du développement d’une hépatomégalie.
Institute of Biomolecular Chemistry, Consiglio Nazionale delle Ricerche, Pozzuoli, Naples, Italie.
Silvestri C, et al. J Hepatol. : 2015 Jan 13.

Science/Cellules: Les endocannabinoïdes relaxent les cellules musculaires lisses des vaisseaux sanguins
Une étude menée sur une portion de l’aorte de rats et de souris démontre que la constriction des vaisseaux sanguins due à certains récepteurs (GPCRs) est atténuée par la formation de l’endocannabinoide 2-arachidonoylglycerol (2-AG). Les auteurs ont conclu que la libération d’endocannabinoïdes présente un potentiel thérapeutique en cas d’augmentation du tonus cardio vasculaire et d’hypertension. » Department of Physiology, Semmelweis University, Budapest, Hongrie.
Szekeres M, et al. Mol Cell Endocrinol. : 13 janvier 2015.

Science/Animal: Le CBD en combinaison avec une autre substance améliore les effets anti-cancer du CBD, dans le gliobastome
Une sous population de cellules de glioblastome, une tumeur cérébrale agressive, les cellules souches de gliome, est spécifiquement dotée pour résister ou s’adapter aux thérapies standard, ce qui accroit la résistance thérapeutique. Les chercheurs se sont intéressés aux mécanismes sous tendant la résistance cellulaire des cellules souches du gliome au cannabidiol (CBD). La combinaison du traitement CBD avec l’inhibition de ce système, nommé système Xc, a entrainé des effets anti-tumeurs puissants, ce qui a fait diminuer la survie des cellules souches du gliome. California Pacific Medical Center Research Institute, San Francisco, USA.
Singer E, et al. Cell Death Dis 2015; 6:e1601.

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 a amélioré le processus de réparation des muscles du squelette

Une étude sur des rats a révélé les effets multiples de l’activation des récepteurs CB2 sur « l’amélioration de la régénération musculaire, en plus des applications cliniques potentielles pour les patients présentant des blessures musculaires du squelette et des maladies. » China Medical University School of Forensic Medicine, Shenyang, Chine.
Yu T, et al. Histol Histopathol. 2015 Jan 15.

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB1 pourrait favoriser la formation de cancer du foie

Une étude sur des souris montre que l’activation des récepteurs cannabinoïdes CB1 pourrait favoriser le développement du cancer du foie. Les auteurs ont conclu que ceci « souligne le potentiel thérapeutique du blocage des récepteurs CB1 périphériques. » National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism, Bethesda, USA.
Mukhopadhyay B, et al.Hepatology.2015 Jan 7.

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB1 inhibe l’activité accrue de la vessie

Une étude sur des souris indique que « l’activation du CB1 inhibe l’activité accrue de la vessie induite par le facteur de croissance du tissu nerveux ou NGF. Le NGF est un médiateur important de la douleur inflammatoire. Departments of Surgical Sciences, University of Wisconsin, Madison, USA.
Wang ZY, et al. Neurosci Lett. 2015 Jan 6.

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB1 périphériques réduit la motilité intestinale
Un cannabinoïde synthétique (AM841), qui active les récepteurs CB1, mais qui ne pénètre pas dans le cerveau, réduit la motilité intestinale par une action des récepteurs CB1 des intestins petits et gros. Les auteurs ont conclu que ce cannabinoïde « représente une nouvelle classe d’agents potentiels thérapeutiques pour le traitement des désordres fonctionnels gastro-intestinaux. » Cumming School of Medicine, University of Calgary, Canada.
Keenan CM, et al. Br J Pharmacol. 2015 Jan 9.

Science/Animal: Le CBD réduit la toxicité de la doxorubicine
La doxorubicine est un agent chimiothérapeutique puissant largement utilisé, qui peut causer des lésions sévères au cœur. Une étude sur les souris montre que cet effet secondaire peut être atténué par le CBD (cannabidiol). Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism, National Institutes of Health, Bethesda, USA.
Hao E, et al. Mol Med. 2015 Jan 6.

 

2017 © UFCM

Site: C. Isekin